Article de Liberté magazine

Jeunes designers, Charlyne Fernandes et Geoffroy Bavay ont créé leur auto-entreprise, Le French Tote, il y a 6 mois à Saint-Aubin-sur-Mer, près de Caen (Calvados). Pour en parler, c’est « le » tote bag qui en parle le mieux !

Qui suis-je

« Je suis un tote bag. En français, un fourre-tout, un sac pour trimbaler tout et n’importe quoi, un sac en toile souple à deux anses, porté à l’épaule. Je mesure 38 x 42 cm. Je peux me plier et me faire tout petit, me nicher dans une poche, un sac à main ou dans la boîte à gants de votre véhicule. On m’emmène partout. Je suis en coton résistant lavable et repassable. Fabriqué en tissu biologique, je suis l’alternative parfaite au sac plastique. Quelques copains sont en skaï ou en polyester. Je m’accorde avec tous les styles vestimentaires. »

Je reviens en force

« À l’origine, plus léger qu’une sacoche en cuir, ce sont les postiers qui m’utilisaient pour livrer le courrier. Puis les crieurs de journaux. Depuis que le sac plastique est tombé en désamour, je reviens en force. Je suis utilitaire, mais aussi accessoire de mode, très prisé par les jeunes et les moins jeunes maintenant. Je peux être accompagné de ma copine : la pochette d’ordinateur, du même coloris. »

Charlyne et Geoffroy, mes parents

« Je suis personnalisable grâce à mes deux designers concepteurs : Charlyne Fernandes (23 ans) et Geoffroy Bavay (25 ans). Ils se sont lancés dans le business il y a six mois : à domicile, ils conçoivent des projets et les développent. Ils proposent des modèles modes et fashions via leurs graphismes. »

Un peu partout dans le monde

« Grâce à eux, je rayonne à l’international : leurs créations (donc moi) sont vendues en Europe de l’Est, Allemagne, Belgique, Canada, Japon ou Italie. Ma renommée se façonne par l’intermédiaire des influenceuses sur Instagram et les réseaux sociaux. Tout se passe sur Internet. »

Charlyne est super-forte pour ça. Des fois, elle emploie des mots de styliste, moitié français anglais, que je ne comprends même pas, mais bon, elle sait ce qu’elle fait et ça fonctionne. La machine à coudre ne chôme pas ! Quant à Geoffroy, il a des idées en cascades.

Pour aider les animaux

« Une forte envie d’aider les animaux les anime, c’est pourquoi une partie du chiffre d’affaires du French tote va directement à des refuges pour animaux partout en France ».

https://actu.fr/normandie/saint-aubin-sur-mer_14562/insolite-linterview-french-tote-tote-bag-ne-saint-aubin-sur-mer_23767135.html?fbclid=IwAR1q-Zt1JEWaXOl1MMv4Yre3pooTDMlQL38ebEeNCQRi5YSQxttRBWwIWb8


Partager ce message